Cartes et plans

 

Le premier Livre terrier du Consulat de Montrabé date de l’année 1661. (Archives communales G1)
Il a été suivi d’un deuxième Livre Terrier plus détaillé en 1679 (Archives communales G2)
Dans celui-ci, le Sieur Estienne Durieu, «…juge de la ville de Toulouse certifie avoir fait larpantement de tout l’antier terroir du consulat de montrabé piesse a piesse de chacun des tenanciers et fait la différence et distinction des terres prés vignes et bois le tout à la perche de quatorze pans… »
Ce cadastre :
Il comporte 349 parcelles. Mais il n’y a pas de plan.
Chaque parcelle est décrite par un numéro, le nom du propriétaire, la nature du terrain selon qu’il est cultivable, en pré ou en friche, la surface et la délimitation par les noms des propriétaires des terrains limitrophes en fonction du levant, du midy, du couchant et du septentrion.
Les superficies sont exprimées en arpents, pugnères et boisseaux. Traduit en hectares la superficie de la commune représente 577 hectares. On relève que le seigneur Antoine François de Bertier, évêque de Rieux possède 199 ha soit 35% dont 65ha en biens nobles comprenant le château et le moulin. Les biens ecclésiastiques détenus par le curé Delpech sont de 9ha. Les biens communaux sont de 7 ha.

 

Vue partielle du cadastre de 1679 (AD 6J 173)

 

Cadastre Napoléonien

 

Plan de Montrabé en 1888

 

Plan de Montrabé vers 1930 (on peut remarquer la voie ferrée Toulouse-Castres)